Caisses certifiées : assouplissement en vue11/09/2017  



Un communiqué de presse du 15 juin 2017 annonçait que l’obligation faite aux assujettis à la TVA enregistrant les règlements des clients au moyen d’un logiciel de comptabilité, de gestion ou de caisse d’utiliser un logiciel sécurisé certifié à compter de 2018 serait finalement limitée aux seuls logiciels et systèmes de caisse, principaux vecteurs des fraudes constatées à la TVA. Dans une question relative à l’obligation d’utiliser un logiciel ou système de caisse sécurisé à compter de 2018, l’administration précise notamment que les assujettis bénéficiant de la franchise ou exonérés de TVA seront finalement dispensés de cette obligation (www.impots.gouv.fr). Par ailleurs, s’agissant des logiciels multifonctions (comptabilité/gestion/caisse), seules les fonctions caisse enregistreuse/encaissement, et non l’ensemble du logiciel, devront être certifiées. Mais l’obligation de certification concerne également les balances comptoir poids prix qui ont une fonction de mémorisation des opérations d’encaissement.  Enfin pour tous, les coûts engagés pour obtenir les certificats et attestations des logiciels utilisés seront comptabilisés en charges.


 Autres articles sur le même sujet :
Un caisse sécurisée pour les commerçants

La date limite est fixée au 1er janvier 2018. A cette échéance, tous les commerçants et professionnels assujettis à la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) auront l'obligation d'utiliser un système de caisse ou un logiciel de comptabilité sécurisé. Cette mesure, inscrite dans la loi de finances pour 2016, intervient dans le cadre de la lutte contre la fraude, notamment à la TVA.

Indépendants et dirigeants, où sont les femmes ?

Fin 2012, en France, 900 000 femmes sont indépendantes ou dirigeantes salariées d’entreprise, contre 1 800 000 hommes (hors agriculture).

Combien gagnent les indépendants ?

Fin 2012, en France, plus de 2,5 millions de personnes exercent une activité non salariée, hors secteur agricole.

Du nouveau pour le régime « mère fille »

Pour les exercices clos à compter du 31 décembre 2015, afin de mettre le régime « mère fille » en conformité avec le droit européen et la jurisprudence de la CJUE, la loi de finances rectificative pour 2015 prévoit des nouvelles mesures.

Un nouvel avis de situation fiscale

80 nouvelles mesures pour simplifier la vie des Français ont été présentées, dont un nouvel avis de situation fiscale.

Comment remettre sur pied le RSI ?

Missionnés par le gouvernement, les députés Sylviane Bulteau et Fabrice Verdier ont remis au Premier ministre un rapport d'évaluation de l'état actuel du régime social des indépendants et formulent 30 propositions "destinées à améliorer la relation avec les assurés et à rétablir rapidement le lien de confiance".