Immobilier : les prix patinent05/02/2018  



Selon le dernier baromètre de l'Observatoire LPI-Se Loger, le prix moyen signé au m2 (4 367 € au niveau national) a progressé de 1,5 % au cours des trois derniers mois, contre + 2,4 % il y a un an à la même époque. L'inversion de la courbe est plus marquée sur le marché des maisons : - 1,2 % au cours des trois derniers mois, contre + 0,3 % il y a un an. Au cours des trois derniers mois, les prix ont encore progressé de façon significative à Toulon (+ 8 %, 2 772 €/m2), Rennes (+ 7 %, 2 995 €/m2) et Lille (+ 5,3 %, + 6,1 % sur un an, 3 222 €). Ils ont baissé à Marseille, Montpellier, Strasbourg et au Havre. Notons que, sur un an, seule la ville de Bordeaux connaît encore une hausse des prix supérieure à 10 % (+ 13,2 %). Le relâchement de la pression sur les prix ne se traduit pas encore par un recul des prix, mais le ralentissement sur le marché des appartements anciens est sensible", selon le dernier baromètre de l'Observatoire LPI-Se Loger.


 Autres articles sur le même sujet :
Immobilier : les prix baissent-ils vraiment ?

Depuis cet été, la pression sur les prix de l'immobilier ancien se serait relâchée et un mouvement de baisse s'est amplifié en octobre, selon le baromètre LPI-SeLoger.

L’ancien redémarre

Selon le dernier baromètre LPI-SeLoger, en 2015, les prix des appartements anciens ont augmenté dans plus de la moitié (56 %) des grandes villes de France.

Immobilier : les prix baissent, faut-il s’inquiéter ?

Selon le dernier baromètre LPI-SeLoger, les prix des logements anciens en France ont reculé en moyenne de 1% entre juillet et septembre.

Immobilier : Le marché flambe

Selon le baromètre LPI-Se Loger, les prix des logements anciens signés dans les contrats de vente étaient en progression de 4,3 % sur un an au niveau national, contre + 1,5 % en juin 2016.

Accélération des prix dans l'ancien

Le baromètre "LPI - Se Loger" du mois de janvier confirme l'accélération de la hausse des prix sur le marché de l'immobilier ancien.

Les villes qui montent et les autres

Au cours des trois derniers mois, les prix signés ont reculé dans près de 63 % des villes de plus de 150 000 habitants, selon le baromètre LPI-SeLoger.