Héritage et succession : qu’est-ce qui revient automatiquement aux enfants ? 16/07/2018  



Vous ne pouvez pas déshériter vos héritiers réservataires ni les priver de leurs droits légaux. En effet, même si vous établissez un testament, une partie de votre patrimoine que l’on nomme « la réserve » revient obligatoirement à vos descendants directs, c’est-à-dire vos enfants ou petits-enfants. En l’absence de ces derniers, leur droit reviendra à votre conjoint. Il faut savoir que ni vos parents ni vos frères et sœurs ne pourront jouir du droit réservataire. L’autre partie de votre héritage est appelée la quotité disponible. Vous pouvez librement disposer de cette partie et la répartir comme il vous plaira.

Le calcul du montant de réserve des enfants

Il est assez facile de calculer le montant de la réserve de vos enfants. Si vous n’avez qu’un seul enfant, la réserve équivaudra à la moitié du montant de la succession. Si vous avez deux enfants, elle sera égale aux deux tiers. Elle atteindra les trois quarts si vous avez trois enfants. Cela signifie donc que plus vous avez d’enfants, plus la réserve s’accroit tandis que la quotité disponible diminue. Il faut savoir que cette réserve sera à répartir entre les enfants à parts égales et que vous ne pouvez pas modifier cette disposition établie par la loi. Le conjoint n’a quant à lui aucun droit réservataire en présence de vos enfants ou de vos petits-enfants. Un testament pourrait faire en sorte que la quotité disponible lui revienne. Bien évidemment, une personne divorcée n’a aucun droit sur l’héritage de son ex-conjoint.

 

 


 Autres articles sur le même sujet :
Un fichier pour rechercher les héritiers

Pour faciliter la recherche des héritiers, les notaires peuvent désormais consulter, dans le cadre du règlement des successions dont ils sont chargés, le fichier des comptes bancaires (Ficoba).

La réserve héréditaire des successions internationales sur la sellette

La Cour de cassation s'est positionnée sur la question de l'application d'une loi étrangère dans le règlement d'une succession qui écarterait purement et simplement un héritier réservataire.

La transmission d’entreprise n’est pas assez préparée

Selon le baromètre Deloitte sur les entreprises familiales et les enjeux de transmission, 59 % d'entre elles n’ont pas de plan de succession défini.

Quand l’héritage creuse les inégalités

Selon France Stratégie, depuis une vingtaine d’années, le patrimoine des Français augmente plus vite que leurs revenus, et il est de plus en plus détenu par les générations âgées.

La réserve héréditaire est sacrée

Le garde des Sceaux rappelle que celle-ci est une institution ancienne ayant, avant tout, une fonction protectrice.

Les notaires grands gagnants de la réforme des successions

La réforme de la justice comporte des dispositions relatives aux successions ouvertes à partir du 1er novembre 2017.